Comment résister aux achats compulsifs ?

Résister aux achats compulsifs est une tâche ardue pour certaines personnes.En fait, ceux qui sont prédisposés à faire des achats ont des difficultés à contrôler l’impulsion d’acheter des articles dont ils n’ont pas besoin : ils le font parce qu’acheter quelque chose diminue leur niveau d’anxiété, causé par d’autres préoccupations. De ce point de vue, l’achat compulsif devient une sorte de soupape de sortie, avec de graves conséquences.

Après le soulagement apporté par l’achat, l’individu ressent un malaise intense, accompagné le plus souvent d’un sentiment de culpabilité. Après l’enthousiasme initial, l’anxiété revient.

Dans cet article, nous présentons quelques stratégies pour contrôler les achats compulsifs.

Caractéristiques des achats compulsifs

Les achats compulsifs sont généralement associés à un trouble du contrôle des impulsions (TCI),  connue sous le nom d’oniomanie et peut être un symptôme de troubles de l’humeur, de l’alimentation et de la personnalité. Les principales caractéristiques de l’impulsion à l’achat semblent être les suivantes :

  • Achat d’articles superflus.
  • Début d’anxiété et d’inquiétude excessive quant à la possession d’un objet.
  • Insomnie causée par le désir de posséder un objet particulier.
  • Désir incontrôlable d’acheter.
  • Satisfaction immédiate après l’achat et soulagement des symptômes désagréables.
  • Culpabilité et insatisfaction.

Posséder les objets désirés génère une satisfaction immédiate. Toutefois, à un stade ultérieur, la personne peut se sentir gênée ou coupable de ne pas avoir pu contrôler une impulsion qui l’a amenée à acheter quelque chose dont elle n’avait pas besoin et qui affecte ses finances ou son image de soi.

Stratégies de contrôle des achats compulsifs

Tout d’abord, il est nécessaire de suivre une psychothérapie pour maîtriser les achats compulsifs et rester sur ses gardes pendant les périodes où le risque d’achat pourrait augmenter. Par exemple, lorsque l’individu passe plus de temps à la maison, avec un accès à Internet et à des portails d’achat en ligne.

Dans le même temps, la famille doit reconnaître les principaux symptômes de ce trouble afin de pouvoir participer activement au traitement. Dans le cas contraire, elle risque d’être elle-même responsable d’émotions et de sentiments désagréables, rabaissant la personne et la rendant responsable de ses problèmes financiers.

Une autre solution complémentaire pourrait être de s’intéresser à la philosophie minimaliste qui pourrait se résumer par le fait de posséder l’essentiel ou encore de vivre simplement. Cette démarche de vie permet d’apprendre à se débarrasser de l’inutile et à l’arrivée à ne pas succomber aux tentations de la société de consommation.

Si vous avez la mauvaise habitude d’acheter des objets de manière compulsive, sans réfléchir à la réelle utilité, vous pouvez intégrer une petite dose de minimalisme dans votre vie afin de reprendre la maîtrise sur votre consommation.

En plus de vous éviter d’acheter n’importe quoi, sans parfois vous en rendre compte, le minimalisme est également une sorte de thérapie qui va vous permettre de remettre un peu de bonheur dans votre vie.

Vous achetez trop souvent sur un coup de tête ? vous avez des difficultés à gérer vos pulsions d’achat ? Le minimalisme peut vous venir en aide !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *